L’homme

Biographie

Né à Saint-Paul-de-la-Croix, au Bas-Saint-Laurent, Lévy Beaulieu commence ses études à Trois-Pistoles avant de les poursuivre à Montréal-Nord, alors que sa famille déménage sur la rue Monselet. Il travaille ensuite pendant un an (1965-1966) comme commis à la Banque canadienne nationale.

Il fait ses premières armes d’écrivain et d’éditeur dans le journal étudiant L’Envol, de l’école Pie IX, avant de devenir chroniqueur à l’hebdomadaire montréalais Perspectives, poste qu’il occupera durant une décennie jusqu’en 1976. Il travaille aussi comme journaliste à la pige, entre autres, à La Presse, au Petit Journal, au Digest Éclair, à Liberté et à la revue Maintenant.

En 1967, il gagne le prix Larousse-Hachette pour un essai de dix-huit pages consacré à Victor Hugo. C’est d’ailleurs en l’honneur de cet auteur français que l’écrivain pistolois se rebaptise Victor-Lévy. Grâce à ce prix, il part pour Paris et c’est à son retour en 1968 qu’il publie son premier roman Mémoires d’outre-tonneau.

Professeur de littérature à l’École nationale de théâtre du Canada de 1972 à 1978, il est aussi auteur de nombreux textes diffusés à la radio de la Société Radio-Canada ainsi que des scénarios du film Le Grand Voyage (1975), réalisé par Marcel Carrière, et du téléfilm Hamlet en Québec, diffusé aux Beaux dimanches de Radio-Canada en 1992. Mais Beaulieu est surtout connu pour ses téléromans qui ont connu beaucoup de succès au Québec. Il est notamment l’auteur de Race de monde, réalisé par Maurice Falardeau et Jean-Yves Laforce en 1979-1983, de L’Héritage (1987-1990) et de Montréal P.Q. (1993-1996).

En tant qu’éditeur, il fait ses débuts comme directeur littéraire aux Éditions du Jour, où il crée la collection « Répertoire québécois » qu’il oriente vers la publication de textes anciens du patrimoine littéraire québécois. En 1973, il fonde avec Léandre Bergeron les Éditions de l’Aurore, puis, en 1976, les Éditions VLB, dont il cédera les droits en 1985. Enfin, les Éditions Trois-Pistoles sont fondées en 1995.

Depuis 1968, Victor-Lévy Beaulieu a fait paraître une trentaine de romans, une vingtaine d’essais et une douzaine de pièces de théâtre, en plus des œuvres pour la radio et la télévision, des contes, chroniques et autres articles pour des périodiques divers.

Nommé Compagnon de l’Ordre des arts et des lettres du Québec en 2018, il est aussi récipiendaire du Prix du Gouverneur général (1975), du prix France-Canada (1979), du Prix Ludger-Duvernay (1981), du Prix Athanase-David (2001) et du Prix Gilles-Corbeil (2011).

Sources : « Victor-Lévy Beaulieu », Wikipédia; Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec (Montréal, Fides, 1984)